Imi Lichtenfeld

imagesImrich (surnommé Imi) Lichtenfeld naît en 1910 à Budapest et grandit à Bratislava en Tchécoslovaquie, région alors dirigée par la monarchie austro-hongroise et sous l’influence de la culture germanique. Très jeune il s’entraîne en lutte, boxe, judo, natation et gymnastique et participe aux cours de self-défense donnés par son père.

Il se concentrera finalement sur la gymnastique, la lutte et la boxe, participant activement pendant dix ans à un grand nombre de compétitions, dont il sortit souvent victorieux, principalement en lutte.

Lorsque, dans les années trente, le fascisme fit son apparition, Imi réunit autour de lui un groupe de jeunes athlètes, dont la mission était de protéger la communauté juive locale en luttant contre les troupes fascistes.

Il prit ainsi part à de nombreuses bagarres, qui aiguisèrent sa prise de conscience sur les différences entre les combats de rue et les compétitions sportives.

Les premiers principes du Krav-Maga étaient nés.

 De par son action, il devint vite impopulaire auprès des autorités locales, et dut quitter Bratislava. Son périple dura deux ans, au terme duquel il arriva en Israël et entra à la Haganah (organisation paramilitaire de la population juive) où il enseigna les techniques de base de la self-défense avant de continuer ses activités au sein de Tsahal, l’armée israélienne. C’est à Tsahal, pendant vingt ans, qu’Imi perfectionna son système, tout en s’occupant de l’enseignement des instructeurs et des membres d’unités d’élite de l’armée.

Classé secret militaire jusqu’en 1964, le Krav-Maga intégra depuis la vie civile, aussi bien dans des institutions privées et publiques. Depuis, des milliers de personnes de tous milieux se forment au krav maga : services secrets israéliens, police, écoles, instituts privés ou cadres publics, surtout depuis qu’il a été reconnu par le Ministère de l’Education Nationale…

En 1978 Imi crée l’Israeli Krav Maga Association (I.K.M.A.) pour disséminer la méthode et transmettre ses valeurs.

Il en restera le président jusqu’à la fin de sa vie.

En 1981 le krav maga commence à se développer dans le monde.

Richard Douieb est délégué par Imi pour représenter le krav-Maga en Europe.

 Jusqu’à ses derniers jours, Imi continua à développer les techniques de krav-Maga et ses concepts. Il supervisait personnellement les plus hauts gradés du krav maga et passait du temps avec les instructeurs. Imi contrôlait les progrès et les réussites de ses élèves, les captivant avec sa personnalité unique et son sens de l’humour prononcé et leur communiquant sa connaissance et son avis.

Le 8 Janvier 1998, Imi meurt à l’âge de 87 ans, gardant l’esprit fort même dans ses derniers moments.

Le système du Krav-Maga développé par Imi est fondé sur des valeurs morales et humaines, qui soulignent l’importance de l’intégrité, de l’humilité et du respect d’autrui.

Ecole de Krav maga de Créteil affiliée à la FEKM de Richard Douieb